crevette grise de Honfleur

Fête de la crevette à Honfleur les 4 et 5 octobre 2008

Organisé par Denis Fousse :
Si Météo le veut…
Le 4 et 5 octobre 2008 nous irons à la fête de la crevette à Honfleur.
Pour fêter dignement la crevette grise qui est une spécialité de la baie de Seine, le port d’Honfleur accueille chaque année des vieux gréements dans le bassin de la lieutenance à l’occasion de la fête de la crevette. Le port retrouve le temps d’un week-end son aspect d’antan : de nombreux bateaux se mettent sous voiles dans le vieux bassin si météo le veut…
Chants de marins, tannage traditionnel des voiles, concours d’écalage de crevettes, déhalage de bateaux au cabestan et manœuvres à la godille sont au programme.
Néanmoins, samedi 4 octobre, marée oblige, le bateau doit quitter, si météo le veut, le Havre avant 9h .
Il est recommandé d’arriver le vendredi soir et de dormir sur les bateaux.
Notre programme prévisionnel :

  • Casse-croûte en mer, puis passage de l’écluse à la Pleine Mer ou à PM+1,
  • Installation dans le vieux bassin de la Lieutenance (sous réserve de place),
  • Visite de la ville et de la fête, puis à 20h apéro des bords sur un bateau suivi d’une choucroute de la mer , prolongée par une petite virée ’’Jazz bar’’.
  • Le dimanche , marée oblige, départ 14h à la pleine mer ou PM-1.

pour tous renseignements et inscriptions : 02 35 41 14 49

2 réflexions au sujet de « Fête de la crevette à Honfleur les 4 et 5 octobre 2008 »

  1. les trois bateaux sont pleins

    les trois bateaux sont pleins pour cette sortie un peu exceptionnelle mais TML Voile organise des sorties chaque week-end tout au long de l’année pour tous ceux qui veulent prendre des embruns et humer l’air du large. Les destinations sont bien évidemment en fonction de la météo.

  2. Nous étions 24 !
    24 marins et marinettes prêts à en découdre avec les crevettes de Honfleur, contre vents et marées !
    Pour l’occasion toute la flotte TML est mobilisée. TAILANA, NOMADE et SALSA sont alignés côte à côte, leurs fanions claquant dans le vent.

    Samedi matin, les équipiers se sont mobilisés pour répondre à la marée, bouts entre les dents, bottes et cirés luisant comme des sabres d’abordages, solidement harnachés à leurs longes capelées, tous sont déterminés à faire la fête aux crevettes.
    Il est 9h, les trois voiliers font déjà route vers Honfleur.

    Météo France prévoit pour ce week-end du grand frais à partir de 14h jusqu’à 20h, vent de Sud Ouest 6 rafales 7 virant Sud le dimanche matin 6 à 7 se renforçant 8 de secteur Ouest en fin d’après midi. Un ciel couvert, de la bruine et des pluies en soirées devenant abondantes dans la nuit du samedi au dimanche.

    Les voiles arisées à deux ris, nous permettent de naviguer confortablement sous un vent de secteur Ouest Sud-Ouest 5 rafales 6.
    Après avoir marché au moteur jusqu’à la LH 10, nous coupons le chenal et tirons des bords de bon plein dans une houle de secteur Ouest d’un mètre environ. Le soleil est décidé à ne pas laisser sa place à la pluie sans résister, il colore la mer d’un bleu clair, qu’il tache ça et là d’un vert émeraude, et l’écume de mer blanchit la crête des vagues.
    La première bouée de chenal est déjà là, nous quittons progressivement les allures de prés, pour nous retrouver vent arrière jusqu’à l’écluse de Honfleur.
    A 14h les sas sont ouverts, nous n’avons même pas à écluser les 3 bateaux ! Une petite heure d’attente plus tard, nous entrons dans la lieutenance sous les objectifs envieux de plusieurs dizaines d’appareils photos numériques qui immortalisent cet instant !

    Les équipages profitent de l’après-midi ensoleillé pour visiter les ruelles, les magasins et les galeries d’artistes de Honfleur. La fête de la crevette bat son plein, et les courses de godilles se succèdent. Dans tout le port les chants de marins retentissent des hauts parleurs qui proviennent de l’estrade où se produisent des coeurs de matafs genre vieux gabiers en fin d’campagnes.

    La nuit tombée, nous sommes tous sur le pont des bateaux qui ont été amarrés ensemble au coeur de la fête, à déguster en apéritif un énorme saladier de crevettes, pendant que cuit sur le ponton une choucroute de la mer que nous dégusterons tranquillement plus tard, en rigolant de tout et de rien.
    Toujours pas de pluie, la température est douce, et le feu d’artifice tiré devant la lieutenance accompagné par Edith Piaf sera unanimement qualifié de magnifique.
    Avant de terminer cette journée, nous irons écouter quelques morceaux de jazz dans un bar bondé pour l’occasion.

    Au matin, changement de décor : la pluie qui s’était retenue samedi, se lâche maintenant sans retenue, comme si elle voulait se venger de ne pas nous avoir gâché notre samedi, elle se dispute la première place avec le vent qui est monté dans la nuit et qui dépasse les prévisions.
    La météo diffuse un avis de coup de vent force 8 avec une mer forte. Le sémaphore de la Hève, joint par radio, nous décrit une situation pas brillante : 30nd de vent établi, rafales dépassant les 40 nd, vent Sud Ouest virant bientôt Ouest.
    Benjamin, Alain et moi sommes attablés à l’intérieur d’un petit café, dont les serveuses n’arrivent pas à faire tenir sur leurs pieds les tables couchées par le vent en terrasse, nous décidons de partir en équipage restreint sur deux bateaux. Il n’est pas question pour TML Voile de transiger avec la sécurité. Nous mettons en place un plan de navigation qui prend en compte les nouveaux paramètres.

    A 14h30, sous la pluie , nous appareillons au moteur dans le chenal. Auparavant nous nous sommes signalés au sémaphore qui gardera un oeil sur nous jusqu’à l’arrivée à bon port.
    le vent est Ouest force 8, malgré l’absence de toile, le fardage suffit pour nous faire gîter ! la visibilité est inférieure à 1 mile en raison de la pluie, le bruit du vent est assourdissant. Tailana tire des bords dans le chenal ! quel courage !
    Nous pensons aux deux plaisanciers disparus à Ouistreham, mais par pudeur, nous n’en parlons pas. La VHF diffuse un avis spécial aux navigateurs dans l’embouchure de la Seine , une cardinale Ouest a été arrachée , elle est à la dérive …. Nous la croiserons à quelques centaines de mètres, sa tête de triangles arrachée ! ça en dit long sur l’état de la mer…
    Plus tard, je n’en crois pas mes yeux, un cargo par travers dans le chenal de Honfleur !!! Il s’est échoué sur un haut fond, et manœuvre sur son ancre qu’il a piquée dans le chenal pour se déhaler !
    Prudents nous le contournons par son arrière. Enfin, nous sortons du chenal, et abattons progressivement sous génois seul.
    A 17h30 c’est fini ! c’est avec un plaisir inhabituel de satisfaction mêlé de soulagement que les bateaux sont nettoyés sous la pluie incessante.
    Il ne reste plus qu’à retourner à Honfleur où Benjamin, Alain et Jimmy prolongeront la fête jusqu’au Lundi à bord de Salsa.

    Prochaine sortie d’hiver si la météo le veut : fin novembre fête du hareng à Fécamp.

Les commentaires sont fermés.