centre ville du Havre (licence Creative Commons)

Voile et patrimoine mondial du Havre les 5 et 6 mars 2011

SI MÉTÉO LE VEUT :

Nous embarquerons pour un week-end voile et découverte du patrimoine du Havre, les samedi 5 et dimanche 6 mars.

Ce premier week-end à thème 2011 sera consacré à la ville du Havre classée par l’UNESCO Patrimoine mondial de l’humanité.
Samedi matin après avoir fait l’avitaillement, nous irons passer la journée en mer et déjeuner au gré des vents à Etretat ou dans la baie de Seine. A 19h, nous avons rendez-vous dans le centre du Havre pour une conférence de 2 heures sur l’architecture de la ville reconstruite, et une visite exceptionnelle de l’appartement témoin d’Auguste Perret. (visite limitée à 15 personnes , coût 110€ pour le groupe). Après une nuit au Havre (pas de frais de port) le dimanche, nous irons à la voile déjeuner à Deauville.

Il ne reste plus qu’à vous inscrire pour changer définitivement le regard que vous portez sur le Havre après ce plongeon dans les années 50.

proposé par Denis Fousse

renseignements et inscriptions au 02.35.41.14.49

Une réflexion sur « Voile et patrimoine mondial du Havre les 5 et 6 mars 2011 »

  1. Les Ultime MACIF et Sodebo
    réservoirs d'Antifer

    Les samedi 5 et dimanche 6 mars, nous étions 4, Christa, Pascal , Alirio et moi, pour un week-end Voile et découverte du patrimoine du Havre. Le soleil, pourtant au rendez-vous, n’était pas suffisamment haut pour réchauffer le fond de l’air fraîchi par un vent glacé de Nord-est, il fallait être bien équipé pour ne pas subir le froid, cela explique peut-être le peu d’équipiers présents…

    Samedi, après avoir expédié l’avitaillement, nous avons longé la côte de la Héve à bord de Salsa avec deux ris dans les voiles pour naviguer confortablement au pré sous un 5Bf de nordé bien établi.

    Arrivés près des réservoirs d’ Antifer, le bateau est mis à la cape, pour avaler « confortablement » une bonne soupe de légumes aux Saint-Jacques qui a bien réchauffé tout l’équipage.

    La lumière de ce premier soleil est superbe, la mer plate comme la Beauce malgré le vent qui l’après midi nous claque fréquemment à 6Bf.

    Le retour vers le Havre s’est décidé au moment où l’air commençait à nous piquer les extrémités.

    Coucher de soleil hivernal sur le Havre
    Coucher de soleil hivernal sur le Havre

    A 19h, après le coucher du soleil sur le port du Havre, nous avons rejoint notre conférencier qui était au rendez-vous pour deux heures de visite et d’explications qui nous ont permis de comprendre l’intérêt de l’UNESCO pour cette ville détruite pendant la guerre et reconstruite dans une débauche de béton qui lui vaut aujourd’hui son inscription au patrimoine mondial.
    Je ne vous referai pas la conférence, mais il est difficile de s’imaginer lorsque l’on arrive au Havre, à côté de la gare et que l’on longe les docks, qu’après les bombardements de 1944, il ne restait rien debout au point que toute la mer était visible depuis ces endroits…

    Ruines du Havre
    Ruines du Havre

    La reconstruction fût confiée à Auguste Perret, qui s’est entouré d’une équipe composée de 18 chefs de projets secondés de 80 architectes, dont un certain Le Corbusier.

    Hôtel de ville du Havre
    Hôtel de ville du Havre

    Cette centaine d’architectes ont eu à surmonter des difficultés insoupçonnées aujourd’hui, je dirais que la synthèse des solutions mises en œuvres et les résultats visibles aujourd’hui valent bien un classement au patrimoine mondial. Pour vous faire un avis personnel, rendez-vous l’année prochaine pour une autre conférence.
    S’ensuit ensuite une soirée choucroute de la mer à bord, avec notre guide, qui continuera ses explications pendant l’apéritif.
    Lors de la visite de l’appartement témoin, une invention géniale : la cocotte minute ! merci pour tous les navigateurs qui cuisinent à bord de bons petits plats grâce à cette invention qui a heureusement évoluée depuis !

    cocotte minute
    cocotte minute

    Le dimanche, changement de programme, le soleil est toujours là , mais le vent s’est renforcé, le Nord/nord ouest 4-5 prévu a laissé la place à un bon 6 Nord-est ce qui rend compliqué le déjeuner à Deauville.
    Finalement nous allons tenter d’aller voir Etretat. Au près avec deux ris, la gîte est importante, et la mer se creuse de plus en plus pour atteindre au large d’Antifer deux mètres. Vers midi nous sommes dans le travers d’ Antifer, à 3 milles environ, les courants se sont inversés et la mer ne se calme pas, décision est prise de se mettre à la cape pour déjeuner un peu plus « confortablement ». mais le vent monte encore et la VHF diffuse maintenant son BMS avis de GF. Décidément pour moi l’année 2011 semble être un copié-collé de 2010.

    voilier TML Voile à la gîte
    voilier TML Voile à la gîte

    Nous levons la cape pour nous rapprocher des côtes et nous abriter du vent malgré des rafales importantes, cela nous permet de naviguer sur mer plate avec néanmoins une bonne gîte.
    Nous naviguerons jusqu’à 17h suivi du traditionnel nettoyage du bateau avant de nous séparer autour d’un verre au salon du S.R.H. (société des régates du Havre).

Les commentaires sont fermés.