Voile et barbecue

Voile et barbecue forain les 29 et 30 mai

proposé par Denis Fousse Si météo le veut …

Les 29 et 30 mai, nous irons sur le canal de Caen prendre un quai forain (destination confidentielle) puis à la belle étoile nous régaler d’un barbecue épicurien .

Pour cela il suffit d’y croire, de s’inscrire, et d’apporter de la bonne humeur !

Inscrivez-vous auprès de TML au 02.35.41.14.49

P.s. avec 1000 excuses, en raison d’une décision ministérielle, je suis obligé de modifier à nouveau la date du week-end débarquement 🙁 la nouvelle date est le 19 et 20 juin).

Voile et barbecue, TML Voile
Voile et barbecue

Une réflexion sur « Voile et barbecue forain les 29 et 30 mai »

  1. Toutes les sorties voile commencent par un chapitre météo, ce week-end barbecue et mouillage forain, n’y a pas échappé, nous espérions tous qu’il serait aussi ensoleillé que le précédent. Hélas, ce ne fut pas le cas, loin de là !

    Le samedi, la VHF nous a rabâché un avis de grand frais tout l’après midi avec une possibilité de prolongation en soirée.

    Nous avons donc navigué vent debout, de secteur Sud-ouest établi à 6bf claques à 7bf, accompagné toute la journée d’une fine bruine entrecoupée de quelques éclaircies, de la pluie pendant l’apéro, heureusement , elle s’est arrêtée dés le lancement du barbecue.

    Le lendemain, dimanche, le vent a tourné Ouest, bien établi à 6bf avec une houle d’un 1mètre orientée travers. Avec chance, le soleil a fait son apparition vers 11h faisant fleurir les tubes de pommade sur le pont, qui l’eut cru ?

    Malgré cela , toute la flotte de TML est sortie, nous étions 15 répartis sur les 3 bateaux, à bord de Nomade, pas de filles mais que des lions à la crinière mouillée : Georges, Patrick, Michel, Alexandre et moi.

    C’est parti !
    C’est parti ! - TML Voile

    Après un rapide avitaillement composé principalement de brochettes, grillades et salades, nous avons mis le nez dehors vers 11h en direction de Ouistreham avec 2 ris dans la GV et deux tours dans le génois, comme dit l’autre dans plaisance il y a plaisir et aisance.

    Contrairement aux deux autres bateaux qui ont choisi de faire de grands bords, nous avons multiplié les virements dans la baie, pour garder un peu de confort dans une mer moins formée près des côtes.

    qui est le petit singe ?
    qui est le petit singe ?- TML Voile

    Vers 18h nous accostons sur le ponton d’attente pour comme son nom l’indique attendre l’écluse prévu à 21h15 d’après le tableau… Après avoir glané quelques cageots abandonnés sur la criée , nous avons pris tous ensemble un apéro « cirés » sur le pont de Nomade, sous une pluie fraîche propice à la délectation d’un Ricard. A 21h15 comme prévu, nous faisons des ronds dans l’eau en attendant l’ouverture du sas de l’écluse. mystère de la grille magique, explications incompréhensibles des éclusiers, la porte ne s’est pas ouverte à l’heure prévue mais une heure plus tard… mécontent de ce contre temps imprévu, je promets de tirer tout cela au clair, un courrier à ce jour est déjà parti aux autorités maritimes, je ne manquerai pas d’en faire un compte rendu spécial sur le blog .

    C’est donc, par conséquence, de nuit que nous nous dirigeons vers le mouillage forain.

    Tous feux éteints pour bien voir le quai qui n’est pas éclairé, et aussi ne pas être ébloui par mes propres lumières, je passe devant les deux autres bateaux et glisse sur l’eau au ralenti pour ne rien accrocher. Caramba ! alors que j’exécute une manœuvre impeccable, à la dernière seconde, je distingue trop tard la silhouette de pêcheurs aussi surpris que moi, je réussis alors un grand strike dans une dizaine de cannes à pêche dont quelques une sont traînées par Nomade. Pendant que les équipiers et les pécheurs s’affairent à démêler le patakesse, j ’allume un grand feu de cageots pour éclairer les deux autres bateaux et lancer le barbecue. Ce petit accostage tumultueux réglé, nous avons enfin pu profiter de notre barbecue forain : que du bonheur !

    Après le strike
    Après le strike- TML Voile

    Nous étions en cercle autour du feu , sous les étoiles, parlant de tout et de rien, gardant tout de même un œil sur les grillades et les patates qui cuisent sur la braise. Seul bémol à cette soirée, un pauvre youcoulélé parmi nous et sa cousine harmonica qui sont restés muets toute la soirée

    Le dimanche matin, alors que s’adonne à la grâce mâtinée une partie de l’équipage dans cet endroit calme et tranquille, le reste de l’équipage visite le site de Pégasus bridge, haut fait du débarquement de Normandie.

    Je raconte l’histoire de ce site et les anecdotes qui l’entourent. Nous finissons la visite en allant prendre notre petit déjeuner dans le célèbre café Gondré qui à été la première demeure française libérée par les alliés. La patronne est une femme d’un âge avancé, d’une classe étonnante alliant le charme français et la tenue british, elle a vécu ces évènements de juin 1944, et vient dialoguer avec nous. Elle nous fait revivre sur un ton respectueux ses souvenirs de cette époque. Ce moment restera longtemps gravé dans ma mémoire, j ’ai écouté et regardé cette femme véritable musée vivant, nous relater et nous faire vivre des moments historiques qui l’ont marquée pour toute sa vie ; je n’oublierai pas ce moment particulier quand elle aborde ses souvenirs avec le major général Mongomery.

    Le canal c’est plus calme !
    Le canal c’est plus calme !- TML Voile

    A 11h30 tous les bateaux ont passé l’écluse, qui dans le cas présent s’est ouverte à l’heure indiquée. Une bonne surprise nous attend, le soleil est avec nous. Chacun en profite pour une bonne sieste réparatrice sur le pont, que seule une vague plus haute que les autres viendra troubler.Vers 17h il ne nous restait plus que le nettoyage des bateaux à faire pour terminer ce 1er week-end « barbecue » qui malgré les conditions météo et l’aléa de l’écluse fut excellent et à refaire l’année prochaine si météo le veut.

Les commentaires sont fermés.