casino de Deauville

Voile et casino à Deauville le 27 et 28 mars

organisé par Denis Fousse Si météo le veut :

Le 27 et 28 mars, sous un beau soleil printanier par bonne brise sur mer plate, nous irons toutes voiles hautes le « pépin » et les cheveux dans le vent, passer la nuit dans la marina de Deauville.

Puis, à quelques dizaines de mètres, après un bon repas pris à bord, nous irons renflouer nos caisses au casino hotel Normandy.

Maisons colorées à Deauville
Maisons colorées à Deauville
Jinod on Flickr (Creative Commons)

Attention l’accès au casino est soumis à quelques règles (tenue correcte, pièce d’identité) voir les informations pratiques.

La chance ne sourit qu’à ceux qui la tentent 🙂

Inscrivez-vous auprès de TML au 02.35.41.14.49
A bientôt.

P.S. la date du week-end de juin est changée, ce sera le 12 et 13 juin.

2 réflexions au sujet de « Voile et casino à Deauville le 27 et 28 mars »

  1. Vous avez le bonjour de l’équipage de salsa.
    Vous avez le bonjour de l’équipage de salsa.- TML Voile

    Ce week-end du 27 et 28 mars, on a vu la victoire des optimistes sur les pessimistes. En effet, depuis le début de la semaine, toutes les prévisions météos françaises sont catastrophiques, rafales à 100km/h, avis de coup de vent, pluies, averses, grosse mer, à l’image, il faut bien le dire, de l’ambiance actuelle où tout un chacun se désespère et s’inquiète de tout.

    Les TéMéLiens (membres actifs de TML Voile) sont eux résolument optimistes et malgré l’alarmisme ambiant, 8 d’entre eux ce sont retrouvés au Havre pour aller tenter leur chance à Deauville sur Salsa et Nomade et profiter des vents semble-t-il généreux. Désolé pour les tristounets, mais la mer ce samedi 27 mars est plate, caressée par une bonne brise 3 à 4 bf de Nord-ouest, sous un ciel argent où le soleil fait de belles apparitions à l’occasion des nombreuses éclaircies. Le départ est à 11h après avoir fait l’avitaillement. Les deux bateaux louvoient dans la baie du Havre, pour virer après la Hève, et tirer bon plein à 6-7 noeuds jusqu’à la basse-Merville du chenal de Ouistreham.

    Chacun met a profit ce long bord tranquille pour se délecter, après un bon déjeuner en mer, d’une bonne sieste réparatrice, bercé par le bruit du vent dans les voiles et celui d’une mer apaisée.

    Celui qui ne tente rien n’a rien.
    Celui qui ne tente rien n’a rien.- TML Voile

    A 17h nous empannons, puis profitant du portant, nous envoyons fièrement le spi, histoire de se la jouer sport, que nous allons porter jusqu’à 18h30 et l’entrée du chenal de Deauville.
    Après avoir plié les voiles et mis les pare-battages, nous accostons dans l’écluse de Deauville. Salsa est déjà là, l’équipage discute avec l’employé qui croit-on nous attend. Christa (très confiante en l’espèce humaine) attend, haussière arrière dans les mains, que l’employé lui attrape et la frappe au taquet. Autant vous dire qu’elle attend toujours. Nous avons été bons pour une manœuvre genre « sortie de vrac » que tout utilisateur d’écluse est amené à pratiquer un jour.

    A 19h45, les deux bateaux sont amarrés au ponton et pendant ce temps, une partie de l’équipage se douche dans un espace de bloc sanitaire d’un état qui n’est pas sans rappeler la Tchétchénie après un bombardement. L’autre équipe prépare à bord un couscous maison, qui d’un avis unanime fit danser les papilles.
    Nous voilà vers minuit dans le nec plus ultra des casinos, le Normandy Deauville, quel choc culturel ! la tribu des TéMéLiens côtoie celle des JeMelapéte ça vaut le détour ! Tels des explorateurs découvrant un nouveau monde, nous avons passé une soirée des plus sympa à observer des kislapètes dépenser sans compter pour ne gagner que le droit de rejouer. A 1h du matin, tout le monde était à bord dans les bras de Morphée.

    Dimanche matin, bis-répétitas pour la météo, pas de déluge, le soleil à pris la place de la pluie annoncée et le risque de grand frais s’est transformé en un petit 3 bf.
    Nous remontons le plus nord possible pour finir sous spi jusqu’à la Hève.

    Sous spi
    sous spi- TML Voile

    A 18h il ne nous reste plus qu’à nettoyer le bateau ; petit lot de consolation pour les pessimistes, la pluie tant annoncée est enfin tombée.

    Le prochain week-end des 29 et 30 mai, nous irons à Pégasus pour un quai forain suivi d’un barbecue épicurien si météo le veut.

Les commentaires sont fermés.