îles Scilly

Croisière voile aux iles Scilly

Cette année encore, TML Voile organise deux quinzaines à destination des îles Scilly.
La première croisière se déroulera du 18 au 31 mai 2009.
La deuxième quinzaine se déroulera du 20 juillet au 02 août 2009.
Ces sorties seront encadrées par Benjamin ou Alain (les moniteurs de TML Voile) et permettront à chaque participant de faire un nombre important de milles au rythme croisière, de rencontrer des conditions variées de navigation mais aussi de faire escale aux îles anglo-normandes (Alderney et ses pubs !) ainsi qu’en Cornouailles.

Merci d’appeler le 02.35.41.14.49 pour tout renseignement ou réservation.

Tailana sous voile devant les îles Scilly
Tailana sous voile devant les îles Scilly

7 réflexions au sujet de « Croisière voile aux iles Scilly »

  1. Bonjour Alain,
    Je suis intéressé par une croisière Scilly au mois de mai.
    Y a t il des pré-requis ?
    Quel en est le coût ?
    Combien y a t il de personne au max et si manque de candidats y a t il possibilité de faire une nav sur 15 jours
    Merci d’avance pour les réponses apportées
    Marc Lematelot

  2. Bonjour, je suis également intéressé par cette croisière, j’ai navigué en mer du nord et en hollande comme équipière sur un 7m et j’ai également convoyé un bateau de 9m 50 de Marseille en Grèce également comme équipière l’été dernier, peut-on participer en individuel, combien de personnes peuvent s’inscrire, la croisière totale est-elle de 15 Jours
    Merci de toutes les réponses, j’essaye également de vous joindre par téléphone

  3. Bonjour les amis, je remettrais bien le couvert pour cette croisière, mais je ne peux pas en mai, alors peut-être fin juillet.
    De toute façon nous nous tenons au courant du nombre de participants. A bientôt. Edouard

  4. Croisière aux Sorlingues (plus connues sous le nom d’îles Scilly)
    Dimanche 19 juillet 2009, pontons du Havre, un léger frémissement…les navigateurs du week-end rangent les bateaux TML .

    Florent a posé son sac à bord de Tailana, Georges, débarqué du train fait de même.

    La petite bière rituelle est partagée entre les nouveaux arrivants, les « repartants » et Alain, le skipper de la croisière à venir.

    L’heure du dîner est vite là, direction « les galets » sur la plage et le trio est rejoint par Krista et Philippe arrivés en couple et en voiture …l’équipe est presque complète, il manque Jacques, annoncé pour le lendemain matin.

    le carré de Tailana
    le carré de Tailana - TML Voile>

    On discute du trajet, du but de la croisière, chacun prend sa place à bord …chuuut ils dorment !

    « comment cha va les chtiots !!! » arrivée en fanfare de Jacques, qui est « chti » et de fort bonne humeur.

    On fonce au supermarché pour avitailler le bateau, Jacques évalue les besoins en liquides, le solide c’est Philippe… trois caddies bien remplis arrivent devant « Tailana », on transborde, transborde, transborde …ça y est c’est fait, rangé, casé…reste le plein à faire…c’est fait, paré à appareiller ! … il est 16h30, lundi 20 juillet, on largue les amarres pour deux semaines de ballade direction Scilly.

    Vent dans le nez , montée le long du Cotentin au près serré.
    La nuit tombe entre Saint Vaast et Cherbourg…du près, embruns, embruns, embruns.

    Philippe, après avoir préparé le repas, « organise » les quarts à grand renfort de tableau garni de flèches symbolisant les montées et descentes de chacun vers le pont ou vers les bannettes … « on se lève tous de sa bannette, bannette ! »
    (désolé, pas pu résister! )

    Le mal de Mer, insidieux, a déjà fait une victime …la Mer passe en mode « agitée »…On arrive devant Aurigny, continuant à faire de l’Ouest pour pouvoir traverser hors du « séparateur » entre bateaux montants et descendants le rail .

    A l’instant « T » et au point « P » on pointe le nez vers l’Angleterre, il fait froid, la Mer passe en mode « forte »…montagnes russes, splash ! , montagnes russes, bang ! ça tape, ça cogne, la « brafougne », on y est !

    En cabine c’est sommeil pour certains, dépôt de gerbe pour d’autres…la première victime du mal de Mer est de plus en plus mal.

    Juste avant, il y a eu : pluie, dauphins et arc en ciel…magique !

    Alain et Georges, sur le pont, en ont bien profité.

    La Mer reste forte avec quelques vagues, disons « grosses », puis arrive « la méchante », énorme, vue de loin et espérée à côté …mais non ! elle s’écrase juste sur la tête de Georges …nette, précise, sans bavures …. Ambiance humide garantie.
    Mais mine de rien on traverse, au travers, au travers de nos rêves, de notre modeste aventure …c’est beau une Mer « forte » au petit matin !

    le port de Dartmouth
    le port de Dartmouth - TML Voile

    Vu l’atmosphère plutôt « dégueulando » des troupes, plus fraîches du tout, Alain prend la sage décision de faire une escale réparatrice à Dartmouth…bien vu mec !

    En plus c’est vraiment un bel endroit…On entre dans la rivière, on va s’amarrer au fond sur un ponton flottant au lieu dit « deep water », il est 15 heures 30 …pour aller en ville il faut prendre le « taxi-boat », exotique et « so british » !

    Une petite bière au pub on regagne le bord pour dîner du repas préparé par…Philippe .

    Nuit réparatrice, ça ronfle à tout va, la bonne humeur est revenue .

    Jeudi 25, 15heures 05, frais, reposés, lavés et rasés (sauf Krista, bien sûr, mauvais esprits !), on repart, cette fois direction Scilly sans escales, promis !

    Au petit matin, devant le Cap Lizzard ( historique si il en est !) on sent venir la longue houle sympa de l’Atlantique…le braquet n’est plus le même, on est dans « la cour des grands » …émotion …photos … « O temps, suspends ton vol… »… « combien de marins, combien de capitaines … » …on deviendrait poète dans ces coins là, mais bon, faut y aller …au près…des bords, des bords, des bords… mille millions de mille sabords ! …c’est long, long, long, la Cornouaille …Philippe prépare le repas.

    Samedi, à l’heure du troisième apéro, 12h45, on prend une bouée devant Sainte Mary …Ca y est ! On est aux Scilly…apéro !! …Philippe prépare le repas.

    les îles Scilly
    les îles Scilly - TML Voile

    On débarque en annexe, la pagaie est de mise … « Oulélé…Oulala, la pagaie est là, la pagaie est là !… Oulélé, Oulala, la pagaie par ci, la pagaie par là ! » …Philippe prépare le …heu non, là on dîne au resto !

    Retour au bateau en annexe, transformée en « boat people » pour économiser la pagaie … « Oulélé, Oulala..etc. etc. » …nuit paisible bercé par la houle … … « emportés par la houle, qui nous roule, nous enroule… »

    Si tu veux voir des phoques, tu vas à Bishop Rock, qui disaient dans les guides touristiques ..

    …maccache bono ! point de zanimos dans ce coincetot ravitaillé par les corbeaux …pas de corbeaux non plus d’ailleurs ! … on file à Tresco !

    Sainte Mary
    Sainte Mary - TML Voile

    Bouée à Tresco, on débarque … « Oulélé, etc. … » … repas pour un des équipiers, ballade à pied pour trois autres … c’est beau une île sous la pluie …rencontre avec une sorte de coq de bruyère ultra coloré et pas farouche (on le soupçonne d’ailleurs d’être payé par le syndicat d’initiative local !) … Mais, au fait, il manque deux membres de l’équipage …où sont-ils ??

    Le coq de bruyère d’après Georges, plus sûrement un coq de bruyère d’après Wikipedia
    faisan doré - TML Voile

    (sur l’air d’ « incendie à Rio » ) « où est passé ma sacoche, qu’est qu’on a fait d’mes papiers ? … Où est mon morlingue et que devient ma carte bleue ? »

    Et bien ils sont dans le bateau, en train de le fouiller méthodiquement … mais nib de nib, maccache bono again ! … ni sacoche à Philippe, ni rien du tout .

    Quelqu’un suggère de téléphoner au pub de Sainte Mary, quitté la veille après quelques « pints » de bière locale … voilà une idée qu’elle est bonne !

    Après de nombreux essais infructueux et pleins de suspens, grâce à la patience et l’anglais « fluent » de Florent, il semblerait que l’oodni (objet oublié dans notre intérieur ) soit repéré .

    Il faut retourner à Sainte Mary , puis repartir sur le chemin du retour, il est temps.

    A l’unanimité on ne finasse pas … route directe à travers « la petite passe » … coup de bol c’est marée haute …il y a un bon Dieu pour les oublieux !

    Sitôt arrivés annexe larguée avec Philippe et Florent … « Tailana » tourne dans le port attendant le retour des estafettes es-sacoche.

    … « les voilà, ils l’ont, c’est tout bon ! » … récupération à la volée et let’s go !
    Il est 22 h 15, lundi 27 juillet .

    … « on the road again » … bière … Philippe prépare le repas .

    Mardi 13h 05 arrivée à Falmouth, la ville où a vécu, un temps, Mike Birch …après une jolie entrée dans cette magnifique rivière …Marina au fond … douche chaude …puis marche vers la ville, très sympa, deux très belle librairies, de jolies maisons… … bière en terrasse avec vue magnifique sur la rivière …retour au bateau …
    … où Philippe avait préparé … un repas, bien sûr !

    la phase de récupération active
    la phase de récupération active - TML Voile

    Le lendemain 13 heures départ de Falmouth après douches et petits déjeuners tardifs … avec l’envie de revenir plus longtemps dans ce très joli coin de Cornouailles
    Prochain objectif : Poole, juste avant le Solent.
    Objectif atteint le lendemain, jeudi 30 juillet, à 20 heures … le plein de gazole, d’eau, la douche et un repas préparé par…

    Ensuite feu d’artifice sur le port, puis pub en terrasse avec un groupe de Musique vivante tendance « Celto-Sud-Américaine »

    … on va dire « World » pour faire bref…énergique et sympathique …

    Philippe a même esquissé quelques pas de danse … si, si !

    Le lendemain après douches et petit dèj’ départ, on y va !

    « quelqu’un a payé le port ? « … silence radio général…on y retourne !

    Re-départ et en avant vers Le Havre, en passant par le Solent pour bien se placer avant la traversée .

    Solent avalé sans problèmes notoires, bien calé scrupuleusement sur les alignements.

    Devant Cowes cap sur Le Havre, on traverse …la pluie, la pluie …
    « la pluie fait des claquettes sur les ridoirs, à Minuit …la pluie »

    Au près serré, un bord, puis l’autre …la pluie, la pluie, la pluie …

    Samedi soir arrivée dans un temps bouché devant Etretat (les courants )…

    … pluie, grains, Antifer passé au travers …ça adonne un peu …

    … puis la Hève sur un bord, la pluie, on enlève la trinquette, la pluie, puis le yankee .

    … la pluie, puis la voile … moteur, amarres … il est deux heures du mat’ … rideau !

    Quelques heures plus tard douche, café, thé et rangement du bateau …grande toilette, les fonds, les planchers, les banquettes, les toilettes, les hublots, le pont, la table du carré, la descente, les placards, les tiroirs, la gazinière …

    … mais pas de raton-laveur .

    … 14 heures attablés aux « galets », entrecôtes, moules frites, bière, vin, café, l’addition …

    On se sépare, Florent attend son père, Krista et Philippe repartent en couple et en voiture, Jacques vers le « ch’Nord » dans sa petite Twingo, Alain reste et Georges prend le train, seul, des images plein la tête…

    Hasta luego !

  5. Mon pôvre Philippe, tu seras toujours abonné aux repas, encore heureux que tu aimes ça.
    J’ai aimé le gag de l’oubli de ta sacoche ; ça laisse de bons souvenirs.
    Je n’ai pas pu participer cette année (because garde d’un de mes petits fils pour les mois de juillet et août), mais peut-être l’an prochain. A un de ces jours.

  6. Psitt ! le coq de bruyère est un faisan doré ! Et ça se mange, sauf chez les grands bretons ! Demandez à Philippe il a sûrement une recette de cuisson de la bête à la cocotte minute de prévue.

  7. J’ai écrit,  » une sorte » de coq de bruyère …très grosse nuance ! …sinon, chez moi,je ne cuisine que du frais, point de barquettes, donc ! ((- ;

    Bises à tous …pour ma part je débarque à Arromanchez le W.E du 29 août

    Georges

Les commentaires sont fermés.